Caramie's Zone

Blogue de critiques de films par Anna Li

3/23/2017

[Critique Cinéma] T2: TRAINSPOTTING

Critique par Anna Li ( )
​Que s’est-il passé dans les vies de Mark « Rent Boy » Renton, Simon « Sick Boy » Williamson, Daniel « Spud » Murphy et Francis Begbie durant les deux dernières décennies? Près de 20 ans après TRAINSPOTTING, T2: TRAINSPOTTING nous replonge dans l'univers des quatre amis (ou sont-ils devenus ennemis?). Signé de nouveau par le réalisateur Danny Boyle, le chapitre devrait faire fureur auprès des fans du film original. 



​Ceux qui ont vu TRAINSPOTTING s’en souviendront (je vais revenir sur les évènements au cas où vous l’auriez oublié) lors du dernier tiers du film, les quatre amis: Renton [Ewan McGregor], Sick Boy [Jonny Lee Miller], Spud [Ewen Brenmer] et Begbie [Robert Carlyle] se rendent à Londres pour vendre de l’héroïne à un trafiqueur pour 16 000 £. Ils décident de partager la somme en parts égales. La nuit venue, alors que ses complices dorment, Renton s’empare de la totalité du butin et décide d’entamer une nouvelle vie, loin de l’Écosse et loin de l’héroïne. Il laisse néanmoins 4000 £ dans un casier dont il donne l’accès à son ami Spud.

Dans T2: TRANSPOTTING, Marc Renton quitte Amsterdam et revient au bercail, à Édimbourg pour la première fois en 20 ans où ses trois « amis » vivent toujours. Spud est toujours sous l’emprise de l’héroïne et aurait flambé les 4000 £ qu’il a reçue de la part de Renton pour soulager sa dépendance. Les thérapies de groupe ne fonctionnent pas pour lui, sa femme et son fils refusent de le voir. Suicidaire, il essaie de mettre un terme à ses jours, mais est sauvé in extremis par Renton. De son côté, Sick Boy avec l’aide de la prostituée bulgare Veronika [Anjela Nedyalkova] filme les clients de cette dernière à leur insu en pleins ébats sexuels dans le but de leur soutirer de l’argent. Lorsque cette combine devient dangereuse, ils planifient d’ouvrir un bordel dans le Pub Port Sunshine, mais ne détiennent pas les fonds nécessaires. Par ailleurs, Begbie purge toujours une peine de prison (dans Trainspotting, il était activement recherché par la police pour un vol à « main armée ».) Écœuré de se faire refuser ses demandes de libération conditionnelle, il s’évade de prison. Lorsqu’il apprend le retour de Renton à Édimbourg, il compte prendre sa revanche.

Adapté en partie du roman Trainspotting d’Irvine Welsh et librement inspiré de Porno du même auteur, le récit suit la vie actuelle des 4 personnages. Il comporte un aspect plus émotionnel qu’anticipé. Grâce aux images qui évoquent le passé (images de l’enfance des quatre hommes tournées en 8mm et images de Trainspotting), on constate le lien d’amitié qui existait entre les personnages et on comprend mieux le sentiment de trahison que Sick Boy et Begbie ont envers Renton. À certains moments, la cinématographie remarquable amplifie l’impact émotionnel. Une de ces scènes a lieu très tôt dans le film alors que Renton rend visite à son père, maintenant veuf. Alors que Renton et son père discutent autour d’une table, on voit l’ombre de la mère assise sur la chaise laissée vacante. Plus tard, lorsque Spud tente de se suicider en s’asphyxiant, on l’aperçoit se jeter en bas d’un immeuble avant que Renton l’attrape et lui sauve la vie.

Contrairement à Trainspotting, le thème central ici n’est pas la consommation de drogue. Le visuel est moins psychédélique, car les personnages ne sont pas sous l’emprise de la drogue dure. La seule séquence où des personnages consomment de l’héroïne est ambiguë. Par la façon dont la scène est filmée et son emplacement dans le scénario (dans la scène suivante, ils paraissent sobres), on ne sait pas si elle a réellement eu lieu. Cette différente approche de l’histoire se distingue des autres suites de films qui comportent souvent des moments « pour plaire aux fans ». Par contre, tout comme dans Trainspotting, la trame sonore rythmée est entraînante. Pour la liste de tous les morceaux entendus durant le film, suivre le lien suivant: http://caramiezone.blogspot.ca/2017/03/cinemamovies-t2-trainspotting-list-of.html

 Plusieurs séquences sont humoristiques telles que la scène « 1690 » ou lorsque Renton et Begbie se croisent dans les toilettes.

Tous les acteurs donnent une excellente performance en particulier Ewen Brenmer dans l’interprétation de l’héroïnomane Spud. Il possède un rôle plus grand et plus émotionnel. Robert Carlyle interprète une version plus psychopathique de Begbie. Le comportement de Begbie est plus volatile et il est toujours aussi intimidant. Jonny Lee Miller et Ewan McGregor s'amusent dans leur rôle et ont une belle complicité. Ce dernier livre de manière éloquente une version plus moderne de son monologue Choose Life.

Au cas où vous vous poseriez la question, il est nécessaire d’avoir vu Trainspotting pour apprécier ce volet. Les références sont nombreuses et certains personnages ont des caméos.

Les comparaisons entre T2: TRAINSPOTTING et TRAINSPOTTING qui s’est avérée être un phénomène culturel seront évidemment nombreuses. Même s’il est impossible que le nouveau chapitre soit à la hauteur du volet original, il divertit et est empreint d’un véritable sentiment de nostalgie palpable même si j’étais trop jeune pour avoir vu l’original au cinéma.  



http://4.bp.blogspot.com/--_ythQp3aiw/UvR0Y2j11aI/AAAAAAAAAq8/zzozFJyXtA0/s1600/suivant.jpg> http://2.bp.blogspot.com/-z0HHSdoPc8o/UvR0Y_5yMQI/AAAAAAAAArA/njQJobr2YvU/s1600/blog.jpg http://1.bp.blogspot.com/-_Z7QMe2d39M/UvSASC4nZvI/AAAAAAAAArU/f0oltSQzSMk/s1600/home.png

Vous êtes le ...ième visiteur! Merci!!!

Meilleur film de 2017

[Critique • Cinéma] JOHN WICK : CHAPTER 2

Par Anna Li JOHN WICK (cliquez sur ce lien pour lire ma critique) était pour moi une surprise de l’année 2014 et pour une ...

Moi!

Moi!

Auteur: Anna Li

J'assiste souvent aux premières (tapis rouge) de films voici tous les articles reliés rédigés depuis les trois dernières années: Premières de films

Projections à venir

Logo :D

Logo :D